On lit souvent des phrases du genre “Je n’ai pas les moyens de me payer 10 exemplaires de tel article fait au Québec, moi!”. En fait, moi non plus. J’achète rarement mes items d’un seul coup. Par exemple, les pantalons évolutifs.

Depuis quelques 4-5 ans environs, ça a explosé ce marché-là! Wow! J’avoue que je ne “trippais” pas vraiment sur le look que ça avait au début, quand j’ai découvert ça. Ça ne me rejoignait pas tellement. Puis, les artisans ont développé différents patrons, ont sorti d’autres motifs, en ont offert sans motifs. En bambou, en chanvre, en coton biologique. Là, je me sentais plus interpellée par l’offre.

J’ai donc commencé à en acheter. Un. Puis 2, 3, 4… Je me suis procuré, sur un coup de tête, des pantalons fait (supposément) aux États-Unis vraiment pas chers. Puis je me suis questionnée : c’est quoi l’importance que j’accorde, moi, en tant que consommatrice, aux achats locaux, à la qualité des matériaux, aux personnes qui les fabrique? Versus mon portefeuille, mettons…

Nos valeurs

Mes valeurs à moi, elles me poussent à acheter (à prioriser devrais-je dire) les artisans que je suis plus susceptible de rencontrer en sillonnant le Québec en vacances cet été, par exemple. C’est quelque chose que j’ai toujours aimé. Savoir QUI fait ce que moi ou mes enfants portons et suivre leur travail sur les réseaux sociaux! Je suis aussi contente de savoir que mes choix aident ou aideront probablement des artisans à vivre de leur talent, de leur passion, ou d’en tirer un certain bénéfice, à tout le moins! Elles me poussent à me demander si je suis capable d’attendre, d’étendre mes achats dans le temps pour respecter ces valeurs-là. À accepter de m’ouvrir à la question : à 2 pantalons pour 12$ par exemple, QUI les a faits et dans quelles conditions? Suis-je capable d’avoir la conscience en paix si la réponse est choquante? 

Nos raisons

Au départ, ce qui me poussait vers les vêtements évolutifs, c’était l’élimination des trop nombreuses boîtes de vêtements. Je voulais m’enlever la tâche de devoir faire un tri quasi mensuel des tiroirs de mes enfants parce qu’il avaient déjà les poignets et les chevilles au vent! Pour cela, je peux vraiment dire : mission accomplie.

Mais au moment de magasiner, j’ai réalisé que, pour être conséquente avec mes valeurs, je devais également prioriser des achats locaux. Et m’informer de la provenance réelle, ce qui n’est pas toujours chose facile (on lit ou relit : Fait, fabriqué, pensé et conçu au Canada ou ailleurs). Je devais trouver une solution pour satisfaire mon besoin et respecter mon budget. Alors au début, j’ai continué à acheter usagé. En plus petite quantité, puisque je m’étais donné comme objectif de nous procurer une pièce évolutive à la fois et de limiter la quantité de vêtements. Je suis en paix avec mes choix. J’ai respecté mon budget, nos besoins et mes valeurs.

Et vous, avez-vous déjà fait des choix qui allaient au-delà de l’aspect économique? Êtes-vous prêts à payer un peu plus cher pour certains produits et pourquoi? 

Photo par : Jeshu John