Un soir de semaine ordinaire, alors que je mets les pieds à la garderie pour aller chercher mes enfants, j’entend un pleur que je connais par cœur. Le pleur caractéristique de mon fils qui a mal. Mon cœur se serre et je le vois, lové dans les bras de son éducatrice qui fait de son mieux pour le rassurer, le soigner… Visiblement, il a mal! Elle me voit et m’explique qu’il s’est coincé les doigts dans la porte : son petit groupe de tannants a trouvé le tour d’enlever le dispositif de protection de la poignée ET d’ouvrir la porte, s’en donnant à cœur joie à la claquer pendant qu’elle était occupée avec un coco du groupe. Mon bébé, qui avait, je le sais, autant de plaisir que les autres, s’est coincé les doigts… Aïe! J’avais mal pour lui! Sur le chemin du retour, je trouve que ses doigts ont une drôle de couleur. Ils semblent virer bleu, c’est enflé, il est incapable de les plier. Ouf!

Consulter? Un soir de semaine?

Je me demande quoi faire, j’ai très envie de consulter un médecin, qu’il puisse me dire si je m’inquiète pour rien. Puis je me souviens qu’on ait parlé récemment sur un groupe de mamans de la Rive-Sud de Montréal d’une clinique pédiatrique d’urgence. Une petite recherche rapide sur mon ami Google et bingo : https://centreup.ca/ C’est en plein ça! Carte d’assurance maladie en main, je prend rendez-vous. Par chance, vu la raison de la consultation, je réussi à avoir un rendez-vous 1h30 plus tard : WOW! 

Le service

Le fonctionnement là-bas est aussi simple! Après avoir pris rendez-vous, on reçoit un courriel et/ou un message texte nous avisant de cliquer sur le lien une fois sur place pour indiquer notre présence. Pour ma part, peut-être est-ce parce que je suis arrivée un peu dépassé l’heure du rendez-vous (oups), mais ça me disait de me rendre à l’accueil. J’y rencontre donc une charmante dame qui m’aide ainsi à m’enregistrer correctement, puis, on attend. À peine une quinzaine de minutes et nous voilà déjà appelés dans une salle! Là, on attend encore un peu avant de rencontrer l’urgentologue de garde, Dr Mher Barbarian. Lui, il a bien choisi son métier. Il emploie la ruse pour pouvoir examiner les petits doigts meurtris de mon fils, méfiant et sensible, qui se laisse toutefois examiner sans pleurer. Il nous envoie ensuite au rez-de-chaussé faire des radiographies des doigts de mon petit monsieur. Puis on remonte pour les résultats où j’apprend qu’heureusement, il n’a rien de cassé! Il me donne des conseils pour les prochains jours et nous sortons. En tout : à peine 1h30. Une petite heure et demi pour voir un urgentologue pédiatrique un soir de semaine? Je suis honnêtement VRAIMENT impressionnée. 

La clinique

La clinique est aussi très jolie, claire et épurée, accueillante pour les petits et plus grand enfants. Vous dire mon bonheur qu’un tel service soit disponible tout près de chez moi! Je souhaite grandement que ce type de clinique fera des petits. On a, ce soir-là, non seulement sauvé beaucoup de temps et de pleurs, mais également mon niveau de stress a été épargné! 

J’ai l’air de vous faire de la publicité, hein? Il n’en est rien. Même pas une miette! Je réalise simplement que ce besoin est très présent quand on devient parent, d’avoir accès à un humain qui pourra rencontrer notre précieuse progéniture en un temps raisonnable quand quelque chose ne va pas, qu’on est inquiet pour sa santé et que ça dépasse les services (plus qu’indispensables) que Info-Santé peut offrir. Et j’ai trouvé, ce soir-là, exactement ça. Un service de santé efficace, couvert par la RAMQ, rassurant, agréable, compétent. Alors je me devais de vous partager cette information, ce service-là. Et souhaiter que d’autres centres d’urgence pédiatrique comme le centre UP soient disponibles à travers le Québec. Un bien beau service que nous avons la chance d’avoir!

Avez-vous un service de ce genre, dans votre secteur?

Photo par Online Marketing sur Unsplash