Je suis une maman depuis bientôt 18 ans déjà. Une maman pas comme les autres. Je suis la maman de Heaven, qui a une malformation cérébrale causant une épilepsie réfractaire sévère, une déficience intellectuelle sévère et des troubles graves de comportement. Ma fille a environ 2 ans d’âge mental, porte des couches et n’a pas l’usage de la parole.

 J’ai vécu seule avec elle pendant plus de 12 ans avant de rencontrer mon conjoint actuel. J’y consacrais ma vie et répondais à tous ses petits besoins aussitôt qu’elle les manifestait. Après 12 ans de célibat et une enfant considérée comme «handicapée», mon deuil de ne plus avoir d’enfants était fait. Je l’avais vécu très difficilement car je n’imaginais pas ma vie sans connaître les joies de la maternité à nouveau, moi qui avait tant rêvé d’une grande famille. Mais j’étais finalement passée à autre chose et je l’acceptais enfin.

Jusqu’à ce que ce charmant monsieur entre dans ma vie… 

Au départ, tous les deux étions d’accord qu’on n’aurait pas d’enfants; lui n’en voulait simplement pas et moi, mon deuil était récemment fait…

Après quelques mois, il me dit qu’il n’avait simplement jamais rencontré quelqu’un avec qui il aurait envie de fonder une famille, mais qu’en me voyant m’occuper de ma fille, il me voulait comme mère de ses enfants! 

Donc après avoir vécu un immense chamboulement dans ma tête et dans mes émotions, nous voilà aujourd’hui, avec 2 nouveaux bébés 🙂 Une magnifique petite fille de 2 ans et un merveilleux p’tit bonhomme de bientôt 2 mois. 

Bon, le but de tout ça n’est pas de raconter ma vie, mais j’avais besoin de vous faire un topo rapide pour faire une mise en contexte.

Ayant ma formation en psychoéducation, j’ai stimulé ma grande fille toute sa vie, au niveau du langage, de la motricité, de l’autonomie… Elle me démontre son amour avec des gestes, des câlins, des caresses… et c’est merveilleux de recevoir tout ça de la part de la personne qu’on aime le plus au monde et de façon inconditionnelle 🙂

Mais j’avoue que j’ai aussi rêvé toute ma vie d’entendre un «Je t’aime maman!»…De me faire appeler «Maman». C’est mon rêve caché! Oui, les gestes sont encore mieux comme preuve d’amour, mais un «Je t’aime maman»…..Après bientôt 18 ans à être maman, ça me faisait rêver! Attention, je ne dis pas que ma vie avec ma grande ne me comblait pas, c’est complètement faux! J’étais une mère comblée, vraiment, mais qui n’a pas son petit rêve caché? 😉 

Bref… Finalement, ma petite amour de tout juste 2 ans a prononcé ces mots dont j’ai tant rêvé il y a quelques jours. «Je t’aime Maman!» J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps en la serrant tellement fort, que je crois qu’elle se demandait ce qu’elle avait fait de pas correct! xD «Maman pleure, maman pleure?» Oui, maman pleure mon amour, mais d’un bonheur tellement immense, à un point que tu ne peux t’imaginer…

Chaque jour je regarde aller ma p’tite fille et je n’en reviens simplement pas qu’une petite bonne femme de cet âge, de cette grandeur, puisse faire tout ce qu’elle fait, puisse avoir un développement aussi évolué, puisse parler autant… On s’entend qu’on a un moulin à parole, ici on ne connaît pas le juste milieu haha! Une qui ne parlera probablement jamais et une autre qui faisait des phrases complètes le jour de son 1er anniversaire!

Pour la majorité des parents, évidemment c’est d’une grande beauté de voir son enfant se développer. Mais lorsqu’on a connu la vie de parent aussi longtemps en pensant que jamais on ne vivrait tous ces moments, que jamais on n’entendrait la parfaite petite voix de nos enfants, qu’on ne se ferait jamais appeler «Maman», que jamais on ne mettrait notre enfant sur la toilette, bref, toutes ces petites choses plus que normales du développement humain et de la vie de parents, ça rend le tout tellement émotif, qu’aucun mot n’arrive à décrire ce que je ressens… Il faut tellement profiter de chaque petit bonheur, chaque petite chose que vous vivez si banalement, certaines personnes donneraient pourtant tout pour pouvoir le vivre aussi. 

Je m’appelle enfin Maman, après bientôt 18 ans à en être une! Je suis si fière de m’appeler Maman.  Et pas n’importe quel «maman», mais bien avec un grand «M». Et c’est le plus beau prénom du monde… 

Karine Croteau, 2019

Mère Nature

Photo de Carine Bergeron à Trois-Rivières